le bâton de paroles

Protection de l'environnement et des êtres vivants
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Navajos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nénakohe
administrateur
administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2185
Age : 47
Localisation : Lot
Loisirs : moto, country music, les amerindiens , les animaux, le dessin
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Les Navajos   Mar 17 Avr - 20:46

Les Tribus du Nouveau-Mexique de nos jours
Le Nouveau-Mexique est la demeure de 22 nations Indiennes souveraines, dont la Nation Navajo, 2 nations Apache et 19 pueblos, présentant une expérience unique et sans précédent d’histoire et de culture.

Dotées d’une longue histoire, les tribus du Nouveau-Mexique ont pu expérimenter de multiples changements. Pendant que les valeurs et les traditions culturelles tribales continuent de se développer, les tribus ont trouvé de nouveaux moyens pour subvenir à leurs besoins et assurer leur auto-détermination. En investissant dans les casinos, les hôtels, les terrains de golf, les centres pour voyageurs routiers (travel centers) et les stations d’essence, les tribus ont amélioré considérablement leur situation économique en procurant du travail et des fonds pour les services tribaux du gouvernement, les services de santé, l’éducation et les services sanitaires.

Le développement économique des tribus obtient bien d’autres bénéfices; il procure des milliers d’emplois pour la population non indienne, et offre des attractions supplémentaires et des agréments divers pour les touristes.

La nation indienne la plus étendue et la plus nombreuse des Etats-Unis, la Nation Navajo, vit dans la région de Four Corners, qui couvre le nord-ouest du Nouveau-Mexique, le nord-est de l’Arizona et le sud-est de l’Utah. Sa capitale est Window Rock en Arizona. Trois autres groupes Navajo du Nouveau-Mexique sont situés loin de la réserve principale, à Alamo, To’hajilee et Ramah. La population de la Nation Navajo s’élève à 250.000 personnes, dont 70.000 vivent dans le Nouveau-Mexique.

Les Dine (peuple Navajo) ont enduré beaucoup d’épreuves. Pendant la fameuse "Longue Marche" (Long Walk) de 1860, plus de 8.000 Navajos furent forcés de marcher pour être incarcérés à Bosque Redondo près de Fort Summer, N.M., par l’armée américaine. De nombreux Navajos ont servi pendant la 2ème Guerre Mondiale, où ils ont développé un code indéchiffrable basé sur leur langue maternelle.

Les Navajos sont réputés pour leur traditions d’orfèvrerie, de tissage et de peinture sur sable, qui sont exposés dans les comptoirs de commerce et les magasins des réserves. Les foires et les rodéos du peuple Navajo, ponctués par des cérémonies annuelles et d’autres événements, offrent une présentation haute en couleurs de la culture traditionnelle Navajo et de leur vie contemporaine. Dans le Nouveau- Mexique, le Peuple Navajo propose aussi la pêche dans les lacs, le camping, la randonnée pédestre et d’autres activités en plein air

-1200 à -800 Av JC Les Dineh arrivent en Alaska en provenance d'Asie. Les Dineh se divisent en quatre groupes majeurs : les Eyaks, les Haïdas, les Tinglits et les Athabascans. Il y a une forte probablité d'une relation avec les langages sino-tibétains.

-200 à 200 Les Athabascans et les Tinglits se séparent en tribus distinctes.

De 825 à 1000 Suite à de violentes éruptions volcaniques qui causèrent des changements climatiques importants, une partie importante d'Athabascans émigra au sud du nord-ouest canadien, c'est à dire dans la région actuelle de Vancouver et de l'État de Washington.

De 1300 à 1500 Une seconde vague d'émigration se sépara du groupe principal au Canada, pour se diriger vers le Sud-Ouest des États-Unis et le Nord du Mexique. Cette vague d'émigration est à l'origine du sous-groupe Apache (Jicarilla, Mescalero, Chiricahua, Lipan, Aravaipa, Kiowa-Apache et Navajo). Ils s'installèrent dans une région autrefois habitée par les Anasazi (Mot navajo pour ancêtres). À cette époque la région était déjà habitée par les Comanches, les Utes, les Pueblos et les Paiutes. Ils n'étaient pas des tribus paisibles et furent connus comme des maraudeurs et des pillards dans la région. Ils errèrent dans la région comprise entre l'ouest du Texas, le sud de l'Utah, l'Arizona, le Nouveau-Mexique et le nord du Mexique, pillant les villages Pueblos et combattants les Comanches et les Utes. Puis il se fixèrent définitivement dans une région que les Espagnols nommèrent plus tard Apacheria.

On pense que les Navajos venaient du nord et se sont installés dans le sud-ouest des États-Unis au cours du XVIe siècle. Au XVIIe siècle, les Navajos étaient devenus un peuple pastoral, avec une économie fondée en grande partie sur l'élevage et la chasse.

Les Navajos entrèrent en conflit avec les colons espagnols et les Mexicains au XVIIIe et au début du XIXe siècle. Leurs contacts avec les Espagnols furent limités mais importants ; ces derniers introduisirent les chevaux, les moutons et les chèvres, qui devinrent des éléments vitaux de l'économie navajo.

En 1846, les Navajos conclurent un premier traité avec le gouvernement des États-Unis, mais des accrochages avec les troupes états-uniennes entraînèrent des hostilités en 1849 et des combats répétés jusqu'en 1863. Cette année-là, les forces états-uniennes, dirigées par Kit Carson, lancèrent une vaste campagne contre les Navajos, et firent prisonniers 8 000 d'entre eux. Ces Amérindiens furent envoyés à pied dans la réserve de Fort Sumner, au Nouveau-Mexique. Cette déportation est connue dans l'histoire navajo comme la « longue marche ». Dans cette réserve, les Navajos eurent à souffrir cruellement d'épidémies et de famines dues aux mauvaises récoltes, et furent attaqués par d'autres tribus. Un nouveau traité fut signé en 1868, autorisant les survivants à rejoindre une réserve aménagée sur leur ancien territoire, et leur attribuant des moutons et des bovins. En retour, ils acceptèrent de vivre en paix avec les colons états-uniens. En 1884, la réserve fut agrandie pour pouvoir accueillir leurs troupeaux qui se développaient.

À la fin du XIXe siècle, les Navajos prospéraient, la population avait doublé, et des terres supplémentaires furent encore annexées à la réserve. Comme il s'agissait généralement de terres pauvres, les étrangers firent peu de tentatives pour envahir la réserve. De sérieux problèmes d'érosion du sol et de pâturage intensif dus au développement considérable du cheptel poussèrent le gouvernement américain à imposer aux Navajos un plan de réduction du bétail. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, bon nombre d'entre eux quittèrent la réserve pour servir dans l'armée ou pour travailler dans les villes à des activités liées à la guerre.
Les Navajos se divisent en plus de cinquante groupes, et leur mode de filiation est transmis par les femmes (clans matrilinéaires). Les Navajos doivent se marier en dehors de leur propre clan. L'unité sociale de base est une famille élargie dont les membres ont une gamme complète de responsabilités.

Bien qu'il existe des logements modernes dans la réserve, de nombreux Navajos continuent à construire les hogans traditionnels et à y vivre. Il s'agit de maisons coniques faites d'une armature de bois et recouvertes de terre, pourvues d'un trou pour la fumée au sommet et d'un passage étroit et couvert servant d'entrée. Contrairement aux habitations en béton et fibrociment, elles ont comme principales qualités de rester fraîches en été (malgré les fortes températures exérieures) et chaudes en hiver. Les villages comportent aussi une ou plusieurs maisons de sudation.
La spiritualité navajo est fondée sur le culte des vents et des cours d'eau, et fait appel à un certain nombre de dieux qui interviennent occasionnellement dans les affaires humaines. Ces dieux sont fréquemment invoqués ; des offrandes leurs sont faites et des danses cérémonielles sont exécutées dans lesquelles ils sont représentés par des hommes peints et masqués. Les chansons, les incantations, les prières et les peintures de sable font aussi partie de rituels spirituels complexes, et il existe une vaste mythologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dutipialatonnelle.heberg-forum.net/forums.html
 
Les Navajos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le bâton de paroles :: Les Peuples Premiers :: Les Nations-
Sauter vers: