le bâton de paroles

Protection de l'environnement et des êtres vivants
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Outaouais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wolf-samantha
administrateur
administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1784
Age : 61
Localisation : Aube Champagne
Loisirs : Création de forum de blog de vidéo
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Les Outaouais    Mar 12 Mar - 12:41

Les Outaouais

Les Outaouais (Ottawa en anglais ; autres versions du nom : Odawa, Odaawaa) sont une nation amérindienne du Canada. Leur nom, qui n'est pas dans leur langue, signifie « marchands ». Du fait que les peuples des Premières Nations ne possédaient pas de langage écrit, le nom Outaouais est une représentation phonétique en français de leur nom. Ils préfèrent s'appeler les Nishnaabe ou Anishinaabe (au pluriel : Nishnaabeg et Anishinaabeg), ce qui veut dire « peuple d'origine ».

Ils sont étroitement liés aux Ojibwé mais distincts d'eux. Leur langue est considérée comme un dialecte de l'Anishinaabe ; comme l'Ashininaabe, elle fait partie de la famille des langues algonquiennes.

Les Outaouais vivent dans la région du lac Huron, au Michigan et en Ontario (leur territoire d'origine), et aussi en Oklahoma aux États-Unis.

Les Outaouais et les Ojibwé faisaient partie d'une alliance qui dura longtemps appelée le Conseil des Trois Feux, qui lutta contre la Confédération iroquoise et les Sioux. Ils s'allièrent avec les Français contre les Anglais, et leur chef Pontiac mena une rébellion contre les Anglais en 1763. Une décennie plus tard, le chef Egushawa mena les Outaouais lutter contre les Américains dans la Guerre d'indépendance des États-Unis. Dans les années 1790, il lutte encore contre les Américains dans une série de batailles et campagnes appelée la Guerre amérindienne du nord-ouest.

La rivière des Outaouais a été nommée en leur honneur du fait qu'il s'agissait de l'une des nations autochtones les plus influentes du début du XVIIIe siècle, dans le sens que la rivière menait aux Outaouais. Leur territoire au temps des premiers contacts avec les Européens, pourtant, se situait à l'ouest de la rivière et la ville (Ottawa) nommés en leur honneur, quoique leur zone de commerce s'y étendit.

Le chef Pontiac :
Pontiac (vers 1714 – 20 avril 1769), ou de son nom original Obwandiyag, était un chef de la tribu des Amérindiens outaouais de Détroit. Il réussit, dans la « Rébellion de Pontiac », à mobiliser toutes les tribus de la région des Grands Lacs contre les Britanniques après la victoire de ces derniers sur les Français scellée par le traité de Paris de 1763.

Il était un disciple du prophète Neolin.

Les Outaouais avaient toujours été les alliés et les partenaires commerciaux des Français et ils regrettaient cruellement le départ de ces derniers. Les Britanniques, dorénavant seuls acheteurs de fourrures, imposaient à leurs anciens ennemis des règles commerciales désavantageuses.

Pontiac créa une coalition de tribus autochtones (les Outaouais, les Miamis, les Wyandots, les Chippewas, les Potawatomis, les Shawnees, les Renards, les Winnebagos et d'autres tribus algonquines) pour arrêter l'expansion vers l'ouest des Américains. À cette situation difficile s'ajoutaient des inquiétudes sur l'avenir de leur terres. Ils craignaient que bientôt des nuées de colons britanniques n'envahissent leurs territoires ancestraux.

Les Outaouais se soulevèrent finalement pour ramener les Français et rétablir un certain équilibre des forces dans cet immense territoire. Au début, la révolte fut fulgurante ; les forces de Pontiac s'emparèrent de tous les postes de la région des Grands Lacs (sauf Niagara et Détroit) et les détruisirent.

Les Britanniques mobilisèrent des forces et utilisèrent pour éteindre cette révolte tous les moyens possibles, dont la dissémination planifiée de la petite vérole. Finalement, voyant que par le traité de Paris de 1763 la France renonçait à revenir, les guerriers de Pontiac firent une dernière action militaire, le siège du fort Détroit, pour en chasser les Britanniques. Mais après plusieurs mois de blocus, ils rentrèrent chez eux et la révolte s'éteignit lentement.

Cette révolte força le roi George III à faire la proclamation royale de 1763, qui affirmait les droits illimités des Indiens sur les terres qu'ils occupaient et interdisait toute nouvelle colonisation au-delà des Appalaches, entraînant le mécontentement des marchands et des spéculateurs américains.

Pontiac fut assassiné en 1769 par un Amérindien illinois à la solde de marchands américains. Un jeune guerrier peoria appelé Pihi ou Chien Noir, qui l'accompagnait, n'était pas d'accord avec le message de paix de Pontiac. Alors qu'ils quittaient le poste de traite, Pihi assomma Pontiac. Le grand chef tomba et Pihi le poignarda.

Pontiac fut enterré avec les honneurs militaires dus à son rang sur les rives du Mississippi par la garnison française des forts de Vincennes et de Chartres, commandés par le capitaine Louis Saint-Ange de Bellerive.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolf-randonnees.alloforum.com/
 
Les Outaouais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche dune ratterie en outaouais
» Recherche éleveur ou poule pondeuse Outaouais et environ
» Isis le Léonberg !
» Buffet de Fruit de Mer (besoin de votre aide)
» Refuge pour chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le bâton de paroles :: Les Peuples Premiers :: Les Nations-
Sauter vers: